Quand TDAH rime avec succès : Audrey Gagnon en témoigne

TDAH Adulte

 Quand TDAH rime avec succès : Audrey Gagnon en témoigne

Témoignage d’Audrey Gagnon, graphiste.

Pour réaliser le projet du calendrier TDAHSonia Charpentier et moi-même, nous sommes entourées de collaborateurs hors du commun, dont deux graphistes extraordinaires! L’une d’elle est Audrey Gagnon dont j’ai le plaisir de vous partager le témoignage aujourd’hui!

Depuis le début du projet, Audrey s’est toujours montrée disponibles, serviable et généreuse. Avec bonté de coeur, elle a accepté volontier de répondre à mes questions que voici:

  1. Comment as-tu su que tu avais un TDAH?

J’avais huit ans quand une enseignante a fortement recommandé à mes parents de me faire voir par un spécialiste afin d’évaluer mon attention à la tâche. L’évaluation par un spécialiste a rapidement mené au diagnostic d’un trouble de l’attention avec hyperactivité.

Aujourd’hui, âgée de 29 ans, avec un diagnostic datant de plus de 20 ans, quelques souvenirs sont plutôt flous pour moi! On m’a souvent raconté que plus jeune, j’étais plutôt turbulente mais ma famille se disait que c’était mon caractère et ne voyait rien d’anormal aux comportements que j’adoptais. En classe, j’avais la bougeotte, mais rien d’alarmant selon les enseignants. Heureusement, ma grande curiosité intellectuelle m’a fait apprécier l’école et m’a permis de vivre du succès dans mes apprentissages.

Ce ne sont donc pas les résultats scolaires qui ont mené à mon diagnostic mais plutôt mon hyperactivité sans cesse grandissante. J’ai pris de la médication au cours de ma 3e année du primaire. Par la suite, j’ai cessé d’en prendre. De ce que je me souvienne, l’acceptation du diagnostic a été plus difficile que d’avoir diagnostic en soi. 

  1. Quels défis le TDAH met-il sur ton chemin ?

Le premier défi a été d’accepter ma différence. Il faut dire qu’en 1995 peu d’élèves recevaient le diagnostic de TDA/H et même si c’était le cas, le sujet était plutôt tabou. À la limite, c’était un peu honteux de nommer tout haut son état de santé mentale.

Malgré mon jeune âge, je me rappelle avoir fait face à plusieurs difficultés. Le regard que les autres posaient sur moi  était différent et ce même regard n’a pas changé suite au diagnostic. J’ai toujours eu de la difficulté à accepter d’être mise à l’écart et cette difficulté demeurera un enjeu important pour moi. Par contre, avec les années, j’ai appris à m’aimer telle que je suis.

Bien sûr, il m’arrive d’oublier certaines choses, mais c’est parce que je suis passionnée par ce qui se déroule dans mon monde.

Bien sûr, il m’arrive d’être impulsive, mais c’est parce que j’ai à cœur mes opinions.

Bien sûr, il m’arrive de bouger beaucoup, mais je me dis que c’est excellent pour ma santé !

Tous ces travers qui viennent en bloc avec mon TDA/H, j’ai appris à les aimer et à les faire miens. Mes différences me rendent fière d’être celle que je suis aujourd’hui, mais ça n’a pas toujours été le cas.

  1. Comment parviens-tu à relever ces défis (stratégies, ressources, etc.)?

Comme mon diagnostic est léger et que la médication me rendait malade, j’ai trouvé d’autres alternatives pour fonctionner librement dans cette société.

La principale métaphore qu’utilisaient mes proches était celle de l’arbre, avec et sans tuteur. Un arbre possédant un tuteur reste bien droit. Mon entourage a fait office de tuteur et c’est ainsi que je suis restée bien droite.

  • Pour combler mon manque de concentration, j’utilise des « bruits blancs ». Pour travailler, je mets régulièrement une série télévisée sur « Netflix » afin de me couper de la possibilité de bruits ponctuels.
  • Pour les nombreux oublis, je suis sur le point de demander une commandite à « Post-it » ! S’ils me payaient à chacune des utilisations, je serais assurément riche! J’utilise ces petits bouts de papier régulièrement et j’en appose partout. Je me facilite la vie en ayant de petits rappels ponctuels de ce que je dois faire ou finaliser. Heureusement, mon conjoint accepte de vivre avec ces petits bouts de papier colorés un peu partout dans notre maison. Ça met de la vie et de la couleur dans notre quotidien !
  • Pour l’impulsivité, j’utilise de plus en plus l’expression « J’aurais dû, ben dû, donc dû, fermer ma grand yeule ! ». Je pèse mes mots et surtout j’utilise le « je ».
  • Ma plus grande ressource est mon optimiste contagieux, présent dans mes traits de caractère, ce qui m’aide énormément.
  1. Quelles sont tes forces et caractéristiques qui ont contribué à ton succès ? Et comment?
  • Ma plus grande force est ma polyvalence et ma grande capacité à toujours voir le verre à demi-pleinMa polyvalence est une caractéristique importante de mon TDA/H que j’arrive à transformer positivement.
  • Mon « hamster » n’ayant jamais d’arrêt, il est constamment à la recherche de solutions aux futurs problèmesJe peux donc anticiper ce qui arrivera et me préparer à faire face aux situations.
  • Je suis une artiste dans plusieurs domaines de ma vie, et le fait de ne pas avoir de filtre m’aide pour la création. Je me restreins rarement dans mon métier.
  • Ma force à gérer plusieurs choses en même temps fait de moi une meilleure entrepreneure.
  • J’ai choisi un métier parfait pour moi puisque la pression et les « deadlines » sont une partie importante du domaine des arts graphiques. Avec mon TDA/H je réussis des miracles!
  • Les projets que j’exécute me passionnent toujours et c’est parfait puisque j’ai besoin de passion pour avancer.
  • Quant à ma grande curiosité, elle me permet de me dépasser et de toujours vouloir en savoir plus, ce qui est un must dans mon domaine et dans le domaine de l’entreprenariat.

Malgré tout ce que je suis, avec mes bons et moins bons côtés, je suis attachante et ma clientèle reste ma plus grande priorité. Le bonheur de mes clients est ma plus grande satisfaction. C’est l’essence qui me permet d’atteindre mes buts et, parfois, de les dépasser !

Je remercie chaleureusement Audrey pour sa grande générosité! Par son témoignage, elle démontre bien que d’accueillir sa différence et d’exploiter ses forces permet d’avancer positivement sur la voie du succès!

Pour en savoir plus sur les services offerts par Audrey, je vous invite à visiter son site Internet

Mélanie Touzin

Laisser un commentaire